Étude prospective. Pauvreté, précarité et exclusion socio-économique en Wallonie : quels futurs possibles ?

cohésion sociale 2016 - 2018

Résumé

Aujourd’hui en Wallonie, de nombreux citoyens sont confrontés à la pauvreté et à l’exclusion ; une situation notamment liée aux politiques menées dans une série de domaines. Pour se figurer l’évolution future de la région en cette matière, et ainsi alimenter le débat, l’IWEPS a confié la réalisation d’une étude prospective à Sonecom et à ses partenaires IDD et CRIS-ULiège. Celle-ci a abouti à quatre scénarios possibles à long terme, à savoir à l’horizon 2040 : 1. Une pauvreté généralisée, sauf pour les plus forts ; 2. Des inégalités qui se creusent et une pauvreté surtout rurale ; 3. Une précarité marginale dans une société inclusive ; 4. Une pauvreté principalement urbaine, faute de liens communautaires. Ces scénarios hypothétiques, à longue vue, offrent un éclairage original pour envisager l’impact des contingences et options d’aujourd’hui sur le devenir de la pauvreté pour la génération suivante. L’étude ambitionne d’alimenter la réflexion stratégique et l’action de lutte contre la pauvreté.

Méthodologie

L’étude prospective s’est étalée sur près de deux ans. Nous avons mené un travail participatif avec des experts, des acteurs de terrain, des représentants d’institutions, tous actifs de près ou de loin dans un champ lié à la pauvreté. Un volume important d’informations quantitatives et qualitatives a été utilisé. Pour réfléchir méthodiquement à l’évolution de la pauvreté, la situation en Wallonie a été envisagée de façon englobante, en tenant compte d’une multiplicité d’aspects de la réalité sociétale (économique, politique, institutionnelle, etc.). Concrètement, une série de variables ont été sélectionnées comme les plus pertinentes et influentes. Pour chacune, des hypothèses d’évolution ont été posées. C’est en combinant celles-ci, suivant une méthode raisonnée et argumentée, que nous avons dégagé quatre scénarios globaux d’évolution. Pour favoriser leur appropriation, chacun d’eux a été illustré par des pictogrammes et mis en récit sous la forme d’histoires de vie fictives.